Crise environnementale

Publié le par william suissa

Le Yangtzé, le plus long fleuve de Chine, est de plus en plus pollué, certaines portions du cours d'eau étant dans un "état critique", selon un rapport cité dimanche par le quotidien Beijing News.
Le premier rapport annuel publié sur l'état du Yangtzé établit que de nombreux produits toxiques sont déversés, chaque année, dans ce fleuve menaçant sa vie aquatique, ajoute le quotidien.

Plus de 600 km sur les 6.200 km du fleuve sont dans un état critique à cause de la pollution, de la construction de trop nombreux barrages et d'un trafic trop important, selon le rapport. Le Yangtzé est la principale voie fluviale du pays.
Près de 30% de ses principaux affluents sont gravement pollués, ajoute le rapport.
"L'impact de l'activité humaine sur le Yangtzé est en grande partie irréversible", déplore Yang Guishan de l'Institut de géographie et de limnologie de Nankin, l'un des auteurs du rapport, cité par l'agence officielle Chine Nouvelle.
Par ailleurs, les produits de la pêche dans ce fleuve sont tombés à 100.000 tonnes annuelles dans les années 90 contre 427.000 tonnes dans les années 1950.

Selon une autre étude, les villes situées le long du Yangtzé déversent chaque année 14,2 milliards de tonnes d'eau polluée dans le fleuve, soit 42% de toutes les eaux polluées du pays.
Le rapport cité par le Beijing News met également en garde contre les risques importants d'inondations en raison du réchauffement climatique, en dépit de la construction du barrage des Trois gorges.
Le Yangtzé représente environ 35% des ressources en eau douce de la Chine.

_______________

Ce sont près de 1 000 nouvelles voitures qui apparaissent chaque jour à Pékin qui suffoque sous la pollution et la congestion urbaine. Dans la ville des Jeux Olympiques de 2008, le niveau de dioxyde d’azote dépasse de 78 % les valeurs hautes préconisées par l’Organisation mondiale de la santé.

Les Autorités municipales sont inquiètent mais sont également propriétaires de Beijing Automotive Industry Corp., le constructeur automobile chinois qui a créé des coentreprises avec DaimlerChrysler AG et la sud-coréenne Hyundai Motor Co. Beijing Automotive qui a payé plus de 500 millions $ US en impôts locaux et mis sur le marché 500 000 véhicules en 2005, en prévoit 1 million en 2008.

La hausses du pouvoir d’achat et la chute des prix des automobiles à l’échelle du pays ont fait explosé les ventes, en hausse de 54 % au premier trimestre 2006 avec un marché chinois qui se classe au deuxième rang mondial avec 33 millions de véhicules qui roulent sur les routes en 2006. L’industrie des véhicules motorisés compte 1,7 million de travailleurs en 2006.

Et ce n’est pas finit car la Chine ne compte pour l’instant que 25 véhicules, dont 7 voitures, par 1 000 habitants, soit le niveau des États-Unis en 1915. Cependant, si le nombre de voitures continue à augmenter aussi vite le pays en comptera plus de 130 millions en 2020. Cette hausse va continuer à accroître la demande en pétrole de la Chine qui est devenue importateur net en 2003.

Du coté de l’environnement, cela pose problème car l’essence chinoise contient de hauts niveaux de soufre et de toxiques du fait de raffineries chinoises qui ne sauront pas produire combustible de qualité avant des années. Leur réforme ainsi que la mise en place de mesure anti-pollution contraignantes à été ralentie par des Autorités chinoises, notamment la puissante National Development and Reform Commission et les gouverneurs régionaux plus soucieux de croissance économique que d’écologie et de santé publique.

_______________

Si le gouvernement chinois affirme surveiller de près les éventuels risques de surchauffe de son économie, il semble surtout craindre de nouvelles pénuries d'énergie et une violente aggravation de la pollution.

Vendredi, Wen Jiabao, le Premier ministre chinois, s'est montré sévère avec les industriels et les autorités locales ne respectant pas les objectifs de « croissance verte » définis par le gouvernement. Pékin cherche à imposer, d'ici à 2010, une réduction de 20 % de sa consommation énergétique par unité de PIB et de 10 % de ses émissions de dioxyde de soufre. Le Premier ministre a dénoncé les autorités locales souvent trop généreuses avec les industries polluantes et gourmandes en électricité. « Le gouvernement va faire le ménage et rectifier certaines politiques préférentielles qui donnent des terrains, des rabais sur le prix de l'électricité ou des avantages fiscaux » à ces industries, a-t-il averti.

La veille, Zhu Hongren, un des cadres de l'influente NDRC, la Commission d'Etat pour le développement et la réforme, avait indiqué qu'il craignait, lui, de nouvelles et humiliantes pénuries de courant dans les provinces du sud et du centre du pays. « Si la production industrielle continue de se développer, cela ne va pas seulement accélérer la croissance économique mais aussi entraîner une surconsommation des ressources, de l'énergie et accroître les émissions de polluants », a expliqué l'économiste. Une autre hausse de la production industrielle au deuxième trimestre remettrait particulièrement en cause l'approvisionnement en charbon, en produits pétroliers et donc en électricité des cités industrielles du Sud et de l'Est, où la demande de courant consommé par les entreprises et les climatiseurs des immeubles est souvent supérieure à l'offre.

Pour rééquilibrer la consommation d'énergie du pays, Zhu Hongren préconise une limitation rapide des exportations des industries les plus gourmandes en énergie, comme la sidérurgie ou la chimie. Les aluminiers, les sidérurgistes et les cimentiers pourraient prochainement être poussés à réduire leurs investissements et leurs productions de faible qualité. Wen Jiabao a indiqué que le gouvernement travaillait à la mise en place d'un système « polleur-payeur » et a évoqué une hausse du prix de certaines ressources (gaz naturel, eau, fioul...), sans fixer de calendrier.

_______________

Vidéo : http://www.aujourdhuilachine.com/article.asp?IdArticle=2341&IdVideo=2

Publié dans chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article