Les Canadiens apprécient le libre-échange, mais se méfient de la Chine

Publié le par william suissa

Un nouveau sondage Décima, exclusif à la Presse Canadienne, révèle que la majorité des Canadiens sont en faveur du libre-échange entre le Canada et ses principaux partenaires commerciaux, sauf la Chine.

Ainsi, 58 % des personnes interrogées ont affirmé que le libre-échange avec les États-Unis était une bonne chose, alors que 33 % ne sont pas d'accord. Cet appui était réparti à travers toutes les régions du pays et toutes les tranches d'âge, a indiqué Bruce Anderson, président-directeur général de Décima.

Environ 46 % ont dit approuver le libre-échange avec le Mexique, alors que 29 % le voyaient d'un mauvais oeil.

Pour ce qui est de négocier un accord de libre-échange avec l'Union européenne, 67 % des répondants ont dit approuver l'idée, contre 17 % qui s'y opposaient. Toutefois, seulement 28 % des répondants aimaient l'idée de négocier avec la Chine, contre 62 % qui s'y opposaient.

Selon M. Anderson, ces résultats indiquent que la plupart des Canadiens ont adopté une attitude pragmatique plutôt qu'idéologique devant le libre-échange, et ont conclu que c'était une bonne chose pour le pays.

Le scepticisme vis-à-vis de la Chine était répandu dans tout le pays, même en Colombie-Britannique. Deux tiers des répondants qui se sont dits conservateurs s'opposaient au libre-échange avec la Chine.

La question de Décima sur le pays asiatique opposait les occasions d'affaires que représentent le marché chinois pour le Canada à la production peu coûteuse de la Chine, qui pourrait nuire aux entreprises canadiennes.

L'enquête a été réalisée alors que le ministre du Commerce international, David Emerson, avait annoncé plus tôt cette semaine un nouvel accord de libre-échange avec quatre pays européens - l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

«C'est une étape importante pour le Canada dans ce monde de commerce international», a déclaré le premier ministre Stephen Harper, vendredi, en marge du sommet du G8 en Allemagne.

Le sondage a été mené auprès d'un peu plus de 1000 personnes du 31 mai au 4 juin; la marge d'erreur est de 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Ottawa annonce un forum pour améliorer ses relations avec la Chine

MountiesVMin.jpg


















Le gouvernement canadien a annoncé des mesures pour renforcer, dans le domaine économique et financier, ses relations avec la Chine qui ont connu des frictions à propos des droits de l'homme.

Le ministre chinois des finances Jin Renqing, accompagné d'une délégation de haut niveau, viendra au Canada à l'automne pour participer à un forum canado-chinois sur le marché des capitaux, a indiqué son homologue canadien Jim Flaherty.

"Ce forum permettra au Canada et à la Chine de rechercher des moyens de renforcer encore leurs rapports bilatéraux et d'entreprendre la mise en place d'un partenariat stratégique à long terme entre les deux pays", a déclaré le ministre canadien dans un communiqué.

"La Chine est à l'heure actuelle le deuxième partenaire commercial du Canada après les Etats-Unis, et notre pays est devenu un partenaire économique des pays côtiers du Pacifique", a ajouté M. Flaherty.

Soulignant la croissance sans précédent que connaît la Chine, il a évoqué des possibilités de coopération dans les domaines des services financiers, de l'énergie, des technologies de communication ou de l'agriculture.

Le forum, doit réunir des représentants de haut niveau des gouvernements et des secteurs financiers des deux pays.

Depuis l'arrivée au pouvoir des conservateurs à Ottawa au début 2006, les relations entre le Canada et la Chine se sont tendues à propos des droits de l'homme et en particulier du sort d'un Canadien d'origine chinoise emprisonné en Chine.

Le Premier ministre Stephen Harper avait indiqué, après une rencontre avec le président Hu Jintao lors du récent sommet du G8 en Allemagne que le Canada continuerait à soulever avec ses interlocuteurs chinois les problèmes de "manque de démocratie" et de droits de la personne.





Publié dans les marques en chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article